Rock & Folk - September 1980

HARRY Debbie - Vers la fin des Années Soixante, Deborah H. (pas encore blondie) agitait des clochettes au sein d'une bande de hippies poétiquement baptisée The Wind In The Willows (le vent dans les saules). Quelques années plus tard, elle écume les planches de N.Y. City avec les Stilettoes (un girl group) sous le regard matois de Chris Stein. Fin 76 sort le premier Blondie, et cette pochette ne peut louper son but. D'autant que le contenu est un petit chef-d'œuvre de pop-music rusée (produced by Richard Gottehrer). Les autres suivront, un ton endessous, qu'importe, l'affaire est dans la poche revolver de Debbie, proclamée sex-symbol en moins que rien. Derriére, les garçons encaissent et sourient. C'est l'apogée du rock sexiste, quelle époque contradictoire! Debbie dans «Playboy», Debbie fait du cinéma («Union City Blues», «Roadie»), Debbie à la chaîne (stéréo)... seulement voilà, boys - enfreinte exceptionnelle à notre régle d'or de Discrétion Galante: notre nouvelle Marilyn est pas loin des trente-cinq balais!


© rip-her-to-shreds.com 2001-2008.  About | Contact | Search